Le Lp

Heisenberg : [NONE|SETTLED|MOVING IN|INSTALLED|HOME]
Toi aussi arrose ton geek
July 25, 2014 at 12:34 | by tom | categories: blog
Sensibilisons les squatteurs à notre action. ➔ Afficher
✖ Replier

Internet c'est chouette, mais c'est pas magique, sinon ça marcherait tout seul. Pour que ça tourne, il faut des petits lutins qui vont réparer là où ça casse, parce que oui, ça casse, entre le zéro et le un il y a la place pour un poil de cul qui ne gratte jamais au bon moment.

Administrateur système, c'est un peu ingrat ; quand ça marche, personne ne sait qui remercier. Personne ne sait même qu'il faut remercier, parce qu'un bon administrateur système est invisible : il agit avant que le ciel ne te tombe sur la tête, c'est lui qui fait les sauvegardes la nuit sans que tu le voies, c'est elle qui rajoute du disque dur avant que ça soit plein en te voyant tout blinder de DivX.

Par contre quand ça casse, alors là oui on sait qui aller réveiller, qui a le devoiiir de faire quelque chose parce que « sa marche pu ». Et quand il rétablit les sauvegardes, on trouve ça tout à fait normal et on ignore la préparation en amont, et le stress des situations d'urgence.

Oui, vraiment, c'est un rôle ingrat. Alors comme on est pas cons non plus, on a décidé arbitrairement de fêter les sysadmin une fois par an, et c'est aujourd'hui :

http://sysadminday.com/

Alors lève ton cul, va trouver ce geek qui fait tourner la box de ton squat, et dis-lui combien tu es content de pouvoir recevoir ce genre de niaiserie grâce à son action quotidienne.

Demain il sera trop tard, et de toute façon il sera occupé à gérer les 5 téléchargements simultanés du dernier blockbuster hollywoodien (mais ça marchera quand même).

You, online, identity, networks, and the self
June 27, 2014 at 16:17 | by tom | categories: talk
A talk about online surveillance and big data. ➔ Afficher
✖ Replier

I'm on a speaking tour through Europe and in my love for hacker spaces around the globe I stopped by Le Loop yesterday and had a blast. I was able to confirm a date with ToM to hold an event this weekend. This talk will be in English (I don't know French) but discussion in any language is encouraged. Here's some more information:

  • Date: Saturday, 28th June 2014
  • Time: 4pm - 6pm
  • Location: Le Loop 20 rue de Reuilly, Paris

In the current landscape of media and communication, our world is undergoing immense and rapid transformations in the breadth, and format of how we interconnect. At the same time, it is difficult for even the most technically adept to fully comprehend the scope of these projects. This talk is a musing on the ideas behind online identity and mass communication in the 21st century. It intends to partially unravel the mystery behind networked social identity, as well as provide the tools for even the technically-disinclined to understand the possibilities for control, surveillance, freedom, and liberated identity within this new topology.

Some included topics:

  • Online surveillance, and how deleting your Facebook isn’t enough
  • Big Data analytics: why your data is worth money, and the (im)possibility of privacy
  • Theories and Paradoxes in a hyper-connected future
  • Alternative internets, (or darkness) and what they represent.

--
Abhay Agarwal

» View the slides

You, online, identity, networks, and the self

Hackfest Tails
June 09, 2014 at 16:17 | by tom | categories: cypherpunk, hackathon
Joignez-vous à nous pour la HackFest 2014 de Tails ! ➔ Afficher
✖ Replier

Joignez-vous à nous pour la HackFest 2014 de Tails ! 5 et 6 juillet 2014 -- Paris, France

Description et objectifs

Rejoignez-nous pour rendre accessibles à quiconque l'anonymat en ligne et la confidentialité dans le monde numérique. Que votre spécialité soit la documentation technique, le développement logiciel, le design, l'administration système... ou si vous êtes tout simplement intéressé : venez en apprendre plus sur les challenges auxquels Tails fait face, et comment vous pouvez faire partie de la solution.

La HackFest Tails rassemblera quiconque s'intéresse à rendre Tails plus utilisable et plus sûr. Cet événement ouvert sera un joyeux mélange d'apprentissage, de dessin, de programmation, de partage et de fête.

Logistique

Qu'est-ce que Tails ?

Tails est un système d'exploitation live, qui peut être démarré, sur quasiment n'importe quel ordinateur, depuis un DVD, une clé USB, ou une carte SD. C'est un Logiciel Libre, basé sur Debian GNU/Linux.

Son but est de préserver la vie privée et l'anonymat. Il aide à :

  • utiliser Internet de manière anonyme et contourner la censure ; toutes les connexions sortantes vers Internet sont obligées de passer par le réseau Tor ;
  • ne pas laisser de traces sur l'ordinateur utilisé, sauf si l'utilisateur le demandez explicitement ;
  • utiliser des outils de cryptographie reconnus pour chiffrer fichiers, emails et messagerie instantanée.

Tails est fait pour être utilisable : chaque fonctionnalité, chaque logiciel sont prêts à être utilisés, documentés en détail, et traduits dans de nombreuses langues.

Tails coopère : tout ce que Tails produit est publié comme Logiciel Libre, et partagé avec d'autres projets, autant que possible.

Des gens utilisent Tails pour écrire des livres et monter des films. Des gens utilisent Tails pour discuter à l'abri des oreilles indiscrètes, pour naviguer sur le web anonymement, et pour partager des documents sensibles. De nombreuses personnes dépendent de Tails pour effectuer leurs tâches quotidiennes, quand ce n'est pas, tout bonnement, pour rester en vie.

Au plaisir de vous rencontrer les 5 et 6 juillet ! Sans nul doute, vous trouverez une chouette façon de contribuer à Tails, quel que soit votre spécialité !

Hôte et sponsors

Nous remercions vivement Debian, l'IRILL, Mozilla et le projet Tor pour leur soutien à cet événement !

Portes ouvertes a la Caserne
June 04, 2014 at 10:11 | by tom | categories: info, squat
Le Jardin d'Alice et la Gare XP vous invitent à découvrir la Caserne. ➔ Afficher
✖ Replier

À l'occasion du Festival des Ouvertures Utiles, le Jardin d'Alice et la Gare Expérimentale organisent leurs portes ouvertes conjointes.

Si t'as pas bien suivi le mouvement, c'est normal, on est des quiches au point de n'avoir quasiment rien publié concernant cette nouvelle itération du Loop.

Mais c'est pas grave ! Voilà une belle occasion de voir ce qu'est devenu la Gare XP après son déménagement du 14e, et de découvrir le collectif du Jardin d'Alice, qui héberge actuellement le hacklab.

Comme à chaque fois pour les portes ouvertes, des gens vont venir se demander ce que c'est que ce drôle d'endroit, et nous, Loopiotes et Loopiots, nous ferons de notre mieux pour le leur expliquer. Venez faire des trucs, venez leur expliquer, ou bien venez visiter et poser des questions !

Pour ceux qui ont peur d'aller sur Facebook, voilà ci-dessous le programme du Jardin d'Alice. Quant au programme de la Gare XP, ben, disons qu'on est quiches-soeurs !

Le programme

Samedi 7 juin // 15h-22h

Temps fort Gare XP : expos, installs, perf, visite d'ateliers, concerts, scène ouverte, fanfares, défilé, resto, buvette and more !

Pendant ce temps au Jardin d'Alice, on est tout à vous, ateliers, discussions, expo [Lumière!], ateliers jardinage, rempotage et fabrication collective de pots en mosaïque et vannerie électronique.

Dimanche 8 juin // 15h-22h

Temps fort Jardin d'Alice.

  • Exposition [Lumière!]
  • Défilé de mode, Recycler c'est créer, création collective et émotive de Marie Hélène Bardi et ses élèves
  • Collectif du K, petites formes
  • Pranavibes, en petite formation, concert
  • Des histoires de Dario Fo, Conte - Par Boris Maucaj

    La Naissance du Jongleur, Le Tumulte de Bologne, Dédale et Icare sont des textes qui parlent du passé pour mieux éclairer notre présent. On y retrouve l'esprit corrosif de la fable médiévale et de l'humour rabelaisien. Et sous la drôlerie du quotidien ou la fantaisie de l'imaginaire, ce sont bien les rouages d'une machine à faire régner l'ordre qui se mettent à gripper.

  • Ce qui m'est dû, Danse-Théâtre politique - De et par Antoine Raimondi et Héloïse Desfarges, Mise en scène : Jérémie Bergerac

    "C'est mon histoire de danseuse, mon histoire de personne qui se questionne sur le monde à partir de sa pratique artistique, mon histoire de femme, mon histoire de militante, mon histoire dans cette société, mon histoire pour changer ma vie, mon histoire pour changer cette société. C'est l'une de nos histoires."

Hackers et makers, autoformation
June 02, 2014 at 15:15 | by tom | categories: talk
Une table ronde sur l'organisation des hackers et makers. ➔ Afficher
✖ Replier

Une table ronde sur l'organisation des hackers et makers.

Ce lundi soir à 19h !

(honteusement pompé depuis le site des Maîtres Ignorants)

Les formes de coopération sur Internet font partie de notre quotidien. Cela touche toutes les sphères de vie: informations, travail, biens et services mais aussi relations, sentiments appartenances et culture.

On parle d’une économie de la connaissance qui s’agence autour d’échanges et de partages fortement conditionnés par l’accélération technologique.

Dans la production immatérielle des organisations autonomes se sont mises en place : c’est le cas des communautés des « hackers » qui conçoivent du logiciel libre.

Souvent cette production est exploitée pour générer rente et profit (Facebook, Google, Apple…) ou directement du pouvoir de contrôle (NSA).

Aujourd’hui, avec la démocratisation de nouvelles technologies, comme les imprimantes 3D et les modules du « matériel libre » (open hardware), nous sommes à la veille d’un nouveau tournant qui touche la production matérielle (et aussi biologique). Ces équipements connectés aux réseaux et aux ordinateurs permettront à terme de créer tout objet matériel. Une nouvelle communauté, celle de « makers », est en train de se constituer et de monter en compétence dans ce domaine.

Au contraire de la production immatérielle des « hackers » qui travaillent ensemble sur les réseaux tout en étant chacun chez soi devant son ordi, la production matérielle des « makers » exige des lieux de coopération physique (p. ex. les FabLab – Laboratoires de Fabrication).

A terme on peut imaginer une production matérielle distribuée, universelle et sans usines qui, selon certains, préfigure une troisième révolution industrielle.

Comment éviter que ces nouvelles formes de coopération et production soient soumises aux contraintes fortes de la financiarisation actuelle (dette, compétitivité, profit à court terme etc)

Est-il possible que les modes de collaboration induites par ces technologies puissent permettre une nouvelle forme de réappropriation des moyens de productions en favorisant l’avènement d’une démocratie réelle ?